Traiter la polyarthrite rhumatoïde autrement

pictogramme-exclamation-qinali

Saviez-vous que l’intestin est notre première barrière immunitaire ?
En renforçant l’intestin, on peut limiter la réaction auto-immune à l’origine de la polyarthrite rhumatoïde.

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune.

Le système immunitaire s’attaque à des cellules de l’articulation qu’il identifie comme étrangères … Cette réaction auto-immune génère une inflammation, des douleurs, puis la déformation des articulations.

Une cause de la maladie : des peptides d’origine alimentaire

Le Dr Seignalet a mené plus de 15 années de recherche sur des maladies auto-immunes et en premier lieu sur la polyarthrite rhumatoïde, pour comprendre les causes de la maladie.
Il a émis l’hypothèse que ce sont des petits bouts de bactéries, des peptides, qui se collent à certaines cellules de l’articulation. Ces cellules ne sont plus reconnues par le système immunitaire, qui s’active alors pour les détruire.
Comment ces peptides ont pu entrer dans notre organisme ?

 

L’intestin : porte d’entrée de notre organisme.

La paroi de notre intestin est la plus grande zone d’échange entre le monde et notre organisme. Un intestin en bonne santé est un filtre efficace, qui ne fait entrer que des nutriments, vitamines, minéraux, utiles à notre corps.

Cependant, si la paroi intestinale est abimée par une alimentation inadaptée, le stress, une bactérie, des médicaments, … alors elle peut laisser pénétrer dans notre corps des toxines, dont les peptides.

Si le terrain génétique propice à la polyarthrite rhumatoïde est là, les peptides vont réveiller la maladie qui va alors se déclarer.

Un intestin abimé serait en cause dans la polyarthrite rhumatoïde.
Une alimentation adaptée est la solution, pour réparer l’intestin et stopper l’entrée de toxines

Vidéo sur la polyarthrite rhumatoïde, maladie auto-immune traitée par l'alimentation selon le Dr Seignalet

Vidéo gratuite – Explication du lien entre l’alimentation et polyarthrite rhumatoïde.

Pour la recevoir par e-mail, veuillez renseigner vos coordonnées :

 * En validant, vous autorisez Qinali à vous envoyer des informations relatives à l'alimentation et la santé. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d'opposition.

L’alimentation hypotoxique : des réussites de traitement au delà des attentes.

Fort de cette nouvelle compréhension de la maladie, le Dr Seignalet a défini un traitement : adopter une alimentation particulièrement saine pour réparer la paroi de l’intestin.
On nomme ce mode alimentaire l’alimentation hypotoxique, c’est à dire pauvre en toxines.

Il a suivi de nombreux patients pour valider les effets de sa méthode sur cette pathologie. Voici les résultats cliniques observés (cf « L’alimentation ou la 3ème médecine » aux éditions du Rocher) :

  • 297 patients traités avec 235 améliorations nettes, soit 82%
    réduction majeure des douleurs, une meilleure mobilité… 131 patients (43%) sont en rémission totale de leur polyarthrite rhumatoïde,
  • des effets favorables après trois mois de changement d’alimentation
    qui augmentent progressivement dans un délai de deux ans,
  • des bienfaits maintenus dans la durée
    il n’y a pas eu de rechute tant que l’alimentation était bien suivie.

La polyarthrite rhumatoïde a été la première maladie étudiée par le Dr Seignalet. Ces résultats si incroyables l’ont encouragés à consacrer sa vie à la nutrithérapie.

L’alimentation hypotoxique représente un véritable espoir pour celles et ceux qui souffrent de polyarthrite rhumatoïde.

Cette méthode de soin, sans effet secondaire, mérite vraiment d’être essayée.

Anne témoigne de son parcours de soin et comment l’alimentation a radicalement changé l’évolution de la maladie.

 

 

« Je marchais 500m et j’avais les pieds en feu … il fallait trouver une solution.

Après 2 ans d’alimentation Seignalet, je n’ai plus du tout d’inflammation. J’ai découvert une façon de prendre soin de moi à travers ce régime.  »

D’autres témoignages ici.

Anne

Polyarthrite rhumatoïde traitée par le régime hypotoxique

Haricots verts crus hypotoxiques

Un mode alimentaire sain et équilibré

Il ne s’agit pas d’un aliment miracle. Il s’agit plutôt de privilégier les aliments et modes de cuisson les mieux adaptés au fonctionnement de l’organisme. Le but est de réduire la quantité de toxines arrivant dans le corps et de permettre à l’organisme de se défendre et vaincre la maladie.

Cela vaut le coup d’essayer de changer ses habitudes alimentaires.

Pour toute autre question, vous pouvez nous écrire
Contactez-nous
Je suis sous cortisone ou autres médicaments, est-ce compatible ?

Oui.

L’alimentation hypotoxique est une approche de fond.

Les traitements médicamenteux visent à réduire la douleur et l’inflammation.

Les 2 approches sont complémentaires, du moins au début de la transition alimentaire.

Ensuite il convient de ré-évaluer avec le médecin pour ajuster le traitement. De très nombreuses personnes peuvent petit à petit se passer de médicament.

La polyathrite n'est-elle pas une maladie génétique ?
Oui , mais pas que …
La génétique n’est pas la seule cause, le seul facteur de la maladie.
Prenons le cas de 2 jumeaux, au patrimoine génétique complètement identique.
Si l’un des 2 déclenche la maladie, l’autre y échappe dans 70% des cas.
Cela met en avant que la génétique ne fait pas tout, loin de là.
C’est ce qu’on appelle une maladie polyfactiorielle.

Le terrain génétique amène une prédisposition ou non à la maladie. Et des facteurs environnementaux,  en premier lieu l’alimentation, peuvent déclencher la maladie ou non.