Apaiser la sclérose en plaques à la cause

pictogramme-exclamation-qinali

Savez-vous que l’intestin est notre première barrière immunitaire ?
Un intestin fragilisé pourrait être en cause dans la sclérose en plaques.

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune. Le système immunitaire s’attaque aux cellules nerveuses, comme si elles n’appartenaient pas au corps, comme si elles étaient étrangères. Pourquoi les cellules nerveuses ne sont-elles plus reconnues par le système immunitaire ?

Une cause environnementale certaine dans la sclérose en plaques (SEP)

La sclérose en plaques n’est pas une maladie 100% génétique (la concordance chez des vrais jumeaux est de 30%). Il est certain qu’il y a des causes environnementales à la maladie : les causes bactériennes, alimentaires et le mode de vie (stress), sont pointées du doigt par différentes recherches dont celles du Dr Jean Seignalet.

 

Notre alimentation s’immisce jusque dans nos cellules

Le nombre de cas de scléroses en plaques (SEP) varie fortement d’un pays à l’autre. La SEP est notamment beaucoup plus présente dans les pays grands consommateurs de produits laitiers ou de graisses saturées.

Un régime alimentaire inadapté fragilise l’intestin, qui est notre première barrière immunitaire. On parle d’hyper-perméabilité intestinale. C’est la porte ouverte aux toxines, fragments de bactéries et autres intrus.

Pour le Dr Seignalet, c’est un point clé dans le déclenchement de la SEP, c’est par l’intestin abimé que rentrent les « intrus » qui vont se coller à des cellules nerveuses et déclencher la réaction auto-immune.

Il est possible d’agir sur une cause probable de la SEP :
consolider la paroi intestinale pour qu’elle joue à nouveau son rôle de barrière immunitaire et protège l’organisme de l’entrée de toxines.

Vidéo comment soigner la sclérose en plaques par l'alimentation Seignalet

Vidéo gratuite – Cause à effet : De l’alimentation jusqu’à la sclérose en plaques.

Pour la recevoir par e-mail merci de renseigner vos coordonnées ci-contre :

 * En validant, vous autorisez Qinali à vous envoyer des informations relatives à l'alimentation et la santé. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d'opposition.

L’alimentation hypotoxique : une réponse de fond.

Plusieurs médecins ont conclu à l’implication de l’alimentation dans la sclérose en plaques, dont les Dr Kousmine et Seignalet.

Le régime alimentaire qu’ils prescrivent est l’alimentation hypotoxique, c’est à dire « pauvre en toxines ». Cette alimentation répond à un cahier des charges précis : nourrir le corps selon ses besoins et selon ses capacités de digestion.

Des patients se sont portés volontaires pour adopter ce mode alimentaire et les résultats ont été très positifs (observations issues du livre « L’alimentation ou la 3ème médecine », éditions du Rocher) :

  • améliorations pour 98% des patients suivies
    diminution nette des fourmillements, arrêt des douleurs, fins des vertiges, mobilité retrouvée…
  • 28% des patients ont bénéficié d’une rémission totale de leur SEP
  • avec un recul de 2 ans à 10 ans
  • améliorations ressenties à partir de 3 mois de changement alimentaire
    et qui augmentent progressivement, jusqu’à 2 ans.

Aucun traitement actuel n’empêche l’évolution au long cours de la SEP. L’alimentation hypotoxique est une piste sérieuse, sans risque, nous sommes convaincus qu’elle mérite d’être adoptée.

Témoignage

Du jour au lendemain, ma mobilité est  … partie.

N’ayant pas de réponse médicale, j’ai cherché par moi-même et je suis tombée sur le livre du Dr Seignalet. Changer d’alimentation ça a été dur, mais tout le suite, le corps parle …

Aujourd’hui je peux faire du sport, de la marche … alors qu’on me voyait en fauteuil en 6 mois.

Cécile

Artiste, Atteinte de sclérose en plaques

Haricots verts crus hypotoxiques

Nourrir le corps selon ses besoins

Concrètement, cela n’est pas évident de changer d’alimentation seul, de le faire BIEN et sur la DURÉE. C’est pour cela que nous avons créé Qinali, pour partager notre expérience du quotidien.

 

Pour toute autre question, vous pouvez nous écrire

Contactez-nous
Est-ce que l'on peut guérir de la SEP ?
Non, on ne parle pas de guérison.
On peut atteindre une rémission, totale ou partielle.
C’est à dire que la maladie est réduite au silence, les symptômes diminuent voire disparaissent.
De plus, les poussées de sclérose en plaques peuvent entrainer les lésions irréversibles (des axones rompues), il n’est pas possible de soigner ces lésions.
En cas d’abandon de ce mode alimentaire, ou d’autres évènements impactant la maladie, il est possible qu’elle redémarre.
Bénéfices collatéraux : colite, maladies ORL, sommeil...

L’alimentation hypotoxique a aussi une action très positive sur de nombreux maux classés comme pathologies d’élimination : colite, rhume des foins, asthmes, acné, etc …

Ces maux sont autant de signes d’un encrassage de l’organisme par des toxines, qui sont petit à petit stoppée grâce au changement alimentaire.

>> Lien vers la liste de l’ensemble des maladies soulagées.