Traiter la spondylarthrite ankylosante à la cause

pictogramme-exclamation-qinali

Saviez-vous que les « grains de sable » qui déclenchent la maladie auto-immune peuvent venir de l’alimentation ?

La spondylarthrite ankylosante est une maladie auto-immune. Le système immunitaire s’attaque à des cellules des articulations qu’il identifie comme étrangère. Quelles sont les causes de cette erreur immunitaire ?

 

L’alimentation moderne : source de « grains de sables » dans le système immunitaire

Dans la spondylarthrite ankylosante, le système immunitaire est trompé par la présence d’intrus, de grains de sables. Or la plus grande porte d’entrée vers notre organisme est notre intestin. C’est donc là que le Dr Jean Seignalet a concentré ses recherches, pour comprendre la maladie.

Il explique qu’une alimentation moderne fragilise la paroi de l’intestin, qui souffre alors d’hyper-perméabilité : il laisse entrer dans l’organisme des toxines … ces grains de sables qui peuvent détraquer le système immunitaire.

 

D’autres causes de la SPA : génétiques et bactériennes

L’alimentation moderne n’explique pas seule la maladie. Le causes suivantes sont aussi incriminées :

  • Facteur génétique : HLA-b27, ainsi qu’un gêne lié au sexe masculin
  • Facteur bactérien : infection au niveau de l’urètre ou du système digestif
IMPORTANT : L’approche par l’alimentation ne concerne pas les spondylarthrites ankylosantes dues à la bactérie Chlamydia (infection au niveau de l’urètre).
Elle cible les autres formes de SPA, liées à des bactéries intestinales.

Notre organisme est une mécanique de précision, qui mérite un carburant adapté pour bien fonctionner.

Vidéo Explication des causes de la spondylarthrite ankylosante selon jean seignalet

Vidéo explicative du lien entre l’alimentation et la spondylarthrite ankylosante.

Pour la recevoir par e-mail merci de renseigner vos coordonnées ci-dessous :

 * En validant, vous autorisez Qinali à vous envoyer des informations relatives à l'alimentation et la santé. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d'opposition.

Le traitement proposé : se nourrir avec un carburant adapté, l’alimentation hypotoxique.

Il est possible de s’attaquer à la spondylarthrite ankylosante, en changeant d’alimentation. Cela vise à :

  • stopper l’entrée de « grains de sables » dans l’organisme, qui peuvent détraquer le système immunitaire
  • apporter à l’organisme tout ce dont il a besoin pour bien fonctionner, pas plus, pas moins !

Ce mode alimentaire particulièrement adapté à l’organisme a été défini par des médecins et appelé l’alimentation hypotoxique (c’est à dire pauvre en toxines).

L’alimentation hypotoxique a stoppé des spondylarthrites.

Le Dr Seignalet a suivi 122 patients souffrants de spondylarthrite pour valider sa théorie. Ils ont tous adopté l’alimentation hypotoxique, de manière précise, sur au moins 1 an. Les résultats sont exceptionnels :

  • Améliorations pour 95% des personnes (116 patients)
    • arrêt des douleurs de fin de nuit,
    • disparition du « dérouillage matinal »,
    • regain de motricité
  • 62% des patients ont bénéficié d’une rémission totale de leur spondylarthrite ankylosante
  • bienfaits maintenus dans la durée, pas de rechute, sur 1 à 9 ans d’observation.

Résultats issus du livre « L’alimentation ou la 3ème médecine ».

Témoignage :

Fred soigne sa spondylarthrite par l’alimentation hypotoxique.

 

« Un médecin m’a conseillé de commencer à manger mieux pour pouvoir me soigner.

J’ai mis 2 ans avant d’avoir des résultats, ça a été difficile d’accepter que j’étais en train de me guérir sans que cela se voit.

Se soigner par la nourriture est une démarche très volontaire, cela devient un mode de vie.

Je constate après 12 ans une évolution morale et une évolution physique. Je le fais pour mes enfants, pour ne pas être limité dans mes activités. »

 

Fred

Musicien

Haricots verts crus hypotoxiques

Cette méthode de soin mérite d’être diffusée et essayée. Notre métier, à Qinali, est de rendre ce mode alimentaire accessible à toutes les personnes concernées.

On m'a dit que la SPA est génétique, qu'en est-il ?
Oui, la spondylarthrite est une maladie génétique, mais pas que …
En effet, si l’on prend 2 jumeaux, dont l’un a la SPA, l’autre aura 50% de chance de ne pas l’avoir. Or ils ont le même patrimoine génétique. Ce qui veut dire que la génétique ne fait pas tout.
C’est l’environnement au sens large qui déclenche ou non la maladie : le mode de vie, l’alimentation, les infections …

Pour toute autre question, vous pouvez nous écrire

Contactez-nous