Vos questions

et nos réponses
Est-ce que je risque d'avoir des carences en calcium ?
La réponse est : non.

En effet, le calcium n’est pas uniquement présent dans les produits laitiers et une alimentation équilibrée permet tout à fait d’apporter suffisamment de calcium sans produits laitiers.

Il est important de noter ce que nous disent les dernières recherches médicales : le calcium des produits laitiers, s’il est abondant, est particulièrement mal absorbé par l’organisme humain. Consommer des produits laitiers assure que beaucoup de calcium transite par votre corps, mais pas que beaucoup de calcium ne se fixe dans votre corps. La nuance est de taille.

Quelles sont alors les bonnes sources de calcium ?

  • Les légumes verts contiennent du calcium en abondance. Les épinards, par exemple : si leur réputation en fer est usurpée, ils sont l’une des sources de calcium les plus abondantes. Le chou vert et les feuilles de navet sont également de bonnes sources.
  • Le sésame et les amandes. Le sésame, sous forme de graine ou de purée, est une excellente source de calcium ; de même, l’amande en est une bonne source, y compris en purée.
  • Le tofu et les produits à base de soja. Certains sont enrichis en calcium, leur apport est donc augmenté.
  • Le saumon, les huitres, les sardines.
Est-ce que c'est comptible avec mes médicaments ?

OUI .

C’est une méthode de soin complémentaire.

Pour beaucoup de personnes, une fois que l’alimentation hypotoxique porte ses fruits il est possible de diminuer voire d’arrêter les traitements médicamenteux. Mais cela est à décider avec le médecin, au cas par cas.

Combien de temps devrais-je suivre cette alimentation ?

Il y a plusieurs phases pour les mangeurs hypotoxiques.

Phase 1 : 6 mois

C’est le temps nécessaire pour un désencrassage en profondeur de l’organisme. Donnez vous cette période, en suivant précisément les conseils, pour avoir toutes les chances de ressentir les bienfaits.

Phase 2 : entre 6 mois et 2 ans

Pendant cette période, les bienfaits peuvent continuer à augmenter, les symptômes de diverses maux diminuent, le sommeil s’améliore.

Certaines personnes ré-introduisent des aliments non-hypotoxiques. Le seuil de tolérance est différent d’un individu à l’autre.

On se sent revivre !

Phase 3 : La suite de la vie …

On devient de plus en plus conscient du lien direct entre notre nourriture et notre état de forme. On est capable de sentir les effets positifs ou négatifs de certains aliments.

Nos envies et nos besoins s’harmonisent et notre alimentation devient un choix « positif ». Chacun trouve son équilibre, 100% hypotoxique ou 90% …

Est-ce que je vais perdre du poids ?

La plupart des personnes qui adoptent l’alimentation hypotoxique perdent du poids, jusqu’à atteindre leur poids de forme.

Cela n’est pas l’objectif premier de cette alimentation, mais en fait le corps se décharge des toxines accumulées et fonctionne mieux. Il s’allège !

Pour les personnes qui sont en dessous de leur poids de forme, il est possible au contraire que cette alimentation les aident à reprendre du poids, pour les mêmes raisons.

Dans tous les cas, ça n’est pas une approche quantitative de l’alimentation, mais bien qualitative. On ne limite pas la quantité des aliments, mais on les choisit avec soin et on les cuisines avec soin.

Quelle est la différence entre vos livres et le livre du Dr Seignalet ?
Le livre « L’Alimentation ou la 3ème médecine » du Dr Seignalet est un ouvrage scientifique et médical.
Il rassemble les recherches, théories et études de cas du Dr Seignalet. Il y décrit sa vision de plus de 100 maladies et ses résultats cliniques. Il décrit aussi le mode alimentaire préconisé et pourquoi il élimine certaines classes d’aliments (produits laitiers, gluten, cuisson fortes …) .
Cependant, ce n’est pas un livre de mise en pratique.
A l’inverse, les livres édités par Qinali sont pratiques. Ils visent à transmettre les connaissances nécessaires et surtout une façon d’appliquer au quotidien et le mieux possible, l’alimentation hypotoxique décrite par le Dr Seignalet.
Concrètement qu'est-ce que je dois manger ?

Vous trouverez les principes de ce mode alimentaire ici :
>> Présentation des aliments autorisés et interdits.

Je suis végétarien, est-ce que je peux suivre vos menus ?
Oui.
L’alimentation hypotoxique est tout à fait adaptée à pour les végétariens. Dans tous nos menus, quand il y a des protéines animales, nous proposons une variante végétarienne.
Pourquoi mon médecin ne m'a jamais parlé de l'alimentation hypotoxique ?

Très probablement car il n’est pas formé.

Trop peu de médecin ont une formation à la nutrithérapie et une approche globale du corps. La médecine qui est enseignée « découpe » le corps en morceau, forme des spécialistes de chaque organe.

Malheureusement les recherches autour de l’alimentation hypotoxique ne sont pas assez diffusées. C’est évident qu’elles ne servent pas les intérêts les laboratoires pharmaceutiques …

Le médecin est nécessaire pour réaliser un diagnostic, prescrire un traitement médicamenteux (qui est compatible avec l’alimentation hypotoxique) et suivre l’évolution des symptômes.

Un même mode alimentaire pour agir sur différentes maladies ? Comment c'est possible ?

Je vous l’accorde que c’est difficile à croire qu’une même alimentation peut agir sur des maladies aussi diverses.

Pourtant, c’est une cause commune (hyperpermébilité de l’intestin grêle), qui conduit à différentes maladies selon le terrain génétique et le type de toxines qui rentrent dans l’organisme.

Ainsi, un même remède (réparer la paroi intestinale avec l’alimentation hypotoxique) vise à soigner des maladies très diverses.

Donc l’alimentation hypotoxique est indiquée dans de nombreuses pathologies.

NB : Il y a cependant quelques ajustements pour certaines pathologies, ou une phase de transition nécessaire en cas de maladies digestives avancées.

Est-ce que je pourrai prendre du pain sans gluten ?

Il vaut mieux éviter le pain du commerce et faire son pain maison.

En fait le pain du commerce « sans gluten », est très cher, pas très bon, et n’est pas hypotoxique car cuit à trop haute température. Il contient aussi souvent de la farine de maïs, qui n’est pas compatible.

Alors si vous souhaitez manger du pain, la meilleure option reste de le faire. Cela demande quelques astuces et un bon moule fermé (moule à pain de mie), pour pouvoir le faire cuir au cuit-vapeur. Nous avons rassemblé ces éléments dans un pack spécifique : Lien vers le pack pain.

Sinon, vous pouvez aussi prendre des galettes de riz, ou encore des cracottes au sarrasin ou à la châtaigne.

Posez-nous vos questions

Nous contacter
je crains, si je supprime totalement les laitages et/ou le gluten comme préconisé, je déclare ensuite une allergie sur ces produits et que la réaction (douleurs fybro) soit démultipliée. Faut il vraiment une suppression totale ou est il possible de conserver ces aliments à très faible dose ?

Merci pour votre question.

Il y a plusieurs façons de voir l’éviction de ces produits et leur impact.

1. L’éviction totale des produits laitiers et du gluten est nécessaire pour donner une chance à la paroi intestinale de se réparer, et de ne plus laisser entrer de toxines. Cette période dure 3 mois en général. C’est comme si l’on a une plaie à cicatriser, si l’on continue à frotter la zone avec une brosse dure, elle n’arrivera pas à se refermer.

2. Une fois cette période passée, une fois que l’on se sent mieux, que la digestion est nettement améliorée, on peut être tenté de ré-introduire un peu de fromage de brebis, ou un peu de pain, par exemple. Là les situations diffèrent d’une personne à l’autre, mais il y a un point commun : tout le monde peut alors ressentir que ces aliments ne sont pas vraiment adaptés à notre système digestif. En effet, on va sentir que c’est difficile à digérer.

Par contre, le niveau de réaction dépend vraiment d’une personne à l’autre :

certaines personnes (la plupart) peuvent tolérer un écart occasionnel, avec un petit retour de douleurs, mais qui reste de courte durée. En général, la tolérance aux écarts AUGMENTE au fil du temps. Une fois que l’organisme est bien désencrasser, plus solide, l’intestin grêle plus sain, la flore intestinale plus saine, etc… on est plus apte à supporter un écart.

– d’autres personnes, ne vont effectivement plus supporter ces aliments. Du coup, elles vont naturellement, sans que cela ne les frustre, arrêter d’en manger.

En fait aujourd’hui, vous êtes probablement déjà intolérant, mais vous ne pouvez plus distinguer l’effet de chaque aliment, car la douleur est permanente, l’était inflammatoire de l’intestin est permanent … Demain, après une phase de réparation, vous pourrez ressentir ce qui vous convient.

En tout cas, si cela vous rassure, une très grande majorité des personnes tolèrent des écarts.

J’espère sincèrement que vous tenterez cette aventure culinaire et personnelle …

Sans lactose, sans lait, est-ce que c'est la même chose ?
Le lactose est le sucre contenu dans le lait.
Certains adultes n’ont plus l’enzyme digestive pour « découper » le lactose. Ils sont intolérants voire allergiques au lactose.
Dans le lait il n’y a pas que le sucre qui pose problème à notre intestin, mais surtout les protéines, comme la caséine. Ces protéines sont bien sûr adaptées à la flore intestinale d’un veau, mais absolument pas d’un humain ! Nous n’avons pas les bonnes enzymes digestives pour bien les digérer.
Arthrose : Est-ce que cette alimentation peut m'éviter une opération du genoux ou de la hanche ?

Cela dépend du stade d’avancée de l’arthrose.

S’il n’y a plus du tout de cartilage et que les os sont déformés : non. Seule l’opération pourra être efficace.

S’il reste du cartilage, même très abimé, il y a une chance que l’alimentation hypotoxique permette qu’il soit remplacé par du cartillage plus sain et ainsi on peut diminuer les douleurs et améliorer la mobilité.

Dans tous les cas, cela vaut la peine d’adopter l’alimentation hypotoxique le plus vite possible pour protéger l’ensemble des articulations du corps.

Est-ce une alimentation sans lait, sans gluten ?

Oui… mais pas que !

Je vous invite à visiter la page qui présente les piliers de l’alimentation hypotoxique :

>> les principes de ce mode alimentaire.

L'alimentation hypotoxique est-elle adatée à toute la famille ?

Oui tout à fait.

En dehors des très jeunes enfants (qui ont besoin de lait maternel et d’une diversification alimentaire progressive), cette alimentation est particulièrement saine, équilibrée, riche en nutriments, vitamines, minéraux, pour toute la famille !

L’adopter alors qu’on est en bonne santé est une façon de prendre soin de soi, de prévenir de nombreuses maladies.

Comment un régime alimentaire peut jouer autant sur le coté physique que PSYCHOLOGIQUE en cas de spasmophilie ?

Tout repose sur la question : quelles sont les CAUSES de la spasmophilie ?

La médecine conventionnelle n’a pas de réponse à cette question. Les anti-dépresseurs viennent contrer des symptômes de la maladie, pour vous aider à aller mieux. Cela est très bénéfique, mais ne s’attaque pas aux causes du mal.

Le Dr Seignalet a proposé une hypothèse sur l’origine de la maladie : ce seraient des toxines qui rentrent dans l’organisme par l’intestin et qui vont se fixer sur le système nerveux et créer des dysfonctionnements.

C’est pourquoi sa proposition de traitement est de stopper l’entrée de toxines par l’intestin, en adoptant une alimentation particulièrement « pure » pour l’organisme, appelée l’alimentation hypotoxique.

Le corps et l’esprit sont liés … ces causes mécaniques peuvent jouer sur notre état psychologique. Et vice versa.

J'habite dans les DOM-TOM, est-ce que les menus sont adaptés ?

Oui et non.

Dans le pack démarrer, il y a un livre sur les principes de la méthode : il est tout à fait adapté, quelque soit votre région.

Dans les menus, nous utilisons des fruits et légumes de la saison en France métropolitaine. Il est donc parfois nécessaire de remplacer des produits frais par d’autres à votre disposition. Cela est tout à fait possible et nous restons à votre disposition par e-mail pour vous aider en cas de doute.

Voici le témoignage de Sylvia, en Guadeloupe :

Finalement ,j’ arrive à remplacer les produits que je ne trouve pas ici en Guadeloupe ou des fois trop chers avec certains de chez nous, connaissant pas mal les équivalences et compte tenu de la diversité de fruits, légumes et racines que nous possédons. J’attaque ma deuxième semaine ce lundi en pleine forme.

Pourquoi les menus ne sont pas gratuits ? Vous vous faite de l'argent sur le dos des malades.
Nous avons choisi de nous consacrer à 100% à la diffusion de ce mode alimentaire, et comme nous ne sommes payés ni par la sécurité sociale, ni une mutuelle, ni des fabricants de produits … nous demandons une rétribution de notre travail aux utilisateurs.
 
Plus précisément, nous avons choisi d’assurer 2 missions :
– Faire connaitre l’alimentation hypotoxique (Seignalet), à un maximum de personnes, GRATUITEMENT. Pour cela, nous avons créé ce site et nous répondons à toutes les questions qui nous sont envoyées.
– Proposer des menus et formations payants, pour ceux qui en ont besoin.
 
Nous en sommes convaincus, ce mode alimentaire serait bon pour tout le monde ! Notre société s’en porterait sûrement bien mieux, de la filière bio au trou de la sécurité sociale, en passant par le moral des troupes !!

Posez-nous vos questions

Nous contacter

Inscription à Qina’LIEN

Recevez gratuitement nos articles sur l’alimentation et la santé.

 * En validant, vous autorisez Qinali à vous envoyer des informations relatives à l'alimentation et la santé. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d'opposition.