Après un début de régime fin août, j’ai connu une période très difficile sur octobre avec intensification des douleurs, fatigue monstrueuse, 4g de paracétamol par jour (pas pour supprimer la douleur, juste la rendre supportable et quand même aller travailler) et problèmes physiques devenant vraiment très handicapants. Mais j’ai tenu bon, j’ai aussi consulté un kiné qui fait de la myothérapie (très bien !).

Aujourd’hui, même si je sens encore quelques petites raideurs matinales dans les mains ou les épaules, je me lève reposée, j’ai retrouvé ma mobilité, mon autonomie, un moral d’enfer et… je rejoue au tennis ! Tranquille, pas en compétition bien sûr, mais tout de même de façon physique (pas la baballe à sa mémère). C’était mon objectif, car il est impensable pour moi d’abandonner ce plaisir-là, et je suis bien heureuse d’y être parvenue grâce à ce régime, contraignant certes, voire enquiquinant pour l’entourage, mais à l’évidence efficace !

Essayez juste pour voir !

Frédérique.

Recueilli en février 2015