Le microbiote devient la star de nombreuses recherches médicales. C’est une émission diffusée hier sur France Inter (vous trouverez les références en bas de l’article), qui m’a donné envie de vous parler de ce monde fascinant, où l’on entrevoit un potentiel énorme de compréhension et de traitement de nombreuses maladies.

Nous sommes plus qu’un cerveau et un corps,
nous sommes « un monde habité ».

Ventre notre 2eme cerveau - microbiote

Qui suis-je ?

Une âme et un corps, une mécanique pilotée par un cerveau, tout puissant. Cette vision de l’être humain est simpliste.

Notre corps est un monde composé d’organes, de tissus, de sang, d’eau. Ce monde est peuplé par  nombreux êtres vivants, des micro-organismes : bactéries, microbes, champignons, …

 

 

Le microbiote intestinal est l’ensemble des habitants de notre intestin

On l’appelle aussi la flore intestinale. Le microbiote est l’ensemble des micro-organismes qui vivent dans notre intestin.

Ces populations de micro-organismes qui vivent en nous sont étudiés depuis une quinzaine d’années. C’est grâce aux progrès technologiques que l’on peut maintenant explorer le microbiote. Nous ne connaissons encore que très partiellement le microbiote, mais il est certain qu’il joue un rôle majeur sur notre santé, nos émotions et même notre personnalité.

Notre cerveau et le microbiote dialoguent.

 

Nous vivons en symbiose avec ces micro-organismes que nous hébergeons, c’est à dire que nous sommes bénéfiques les uns pour les autres. Par exemple,

  • certains micro-organismes produisent des vitamines dont nous avons besoin,
  • d’autres des acides gras qui ne se trouvent pas dans notre alimentation,
  • d’autres participent à la digestion de ce que nous mangeons
  • ils participent aussi à préparer notre système immunitaire

Nous avons 200 000 000 neurones dans le ventre !

Il est établi par les recherches scientifiques que le cerveau et les intestins communiquent, des messages sont échangés dans les 2 sens. Les micro-organismes fabriquent des molécules qui passent dans le sang et sont transportés vers le cerveau, qui réagit selon ces informations.

« La peur au ventre »
« L’estomac noué »
« Des papillons dans le ventre »

Nous en avons tous fait l’expérience, de ce dialogue entre le cerveau et l’intestin. Une émotion forte, une peur par exemple, peut déclencher une douleur, une crampe d’estomac, voire une diarrhée. Un coup de foudre va nous donner cette impression de légèreté, d’avoir des papillons dans le ventre !

Le cerveau induit des symptômes au niveau digestif. Nous le verrons dans un prochain article, le microbiote influence lui aussi nos émotions et notre santé.

 

Comment se constitue notre microbiote ?

notre tube digestif, metro peuple de micro-organismesLa journaliste Cécile Denjean, auteure d’un reportage sur le sujet (voir lien vers Arte ci-dessous), compare notre tube digestif à un train. Au tout début du voyage, avant notre naissance, notre train est vide. Puis, dès le 1er arrêt, lors de la naissance, les premiers passagers montent et s’installent confortablement, prennent les places assises. Puis petit à petit, le train se remplit. Une fois que toutes les places sont prises, les nouveaux passagers ne peuvent pas s’installer durablement !

Il en va de même pour notre microbiote. La « population » de micro-organismes s’installe essentiellement au tout début de notre vie. On retrouve à l’âge adulte des différences de microbiote selon le mode de naissance : par voix basse le nourrisson hérite de la flore vaginale de sa mère, par césarienne, il héritera de flore cutanée. A 2 ans, le microbiote est à peu de chose celui que l’on garde pour sa vie d’adulte.

 

Nos modes de vie influent sur notre microbiote

Même si une bonne partie de notre « patrimoine » au niveau de la flore intestinale se constitue au début de notre vie, bien sûre qu’elle évolue au cours de notre vie. Différents éléments influent sur le microbiote :

  • notre alimentation
  • la prise de médicament (notamment les antibiotiques)
  • le stress, l’anxiété, etc
  • des maladies
  • l’ingestion de pesticides ou de résidus de pesticides

 

Nous avons besoin d’un microbiote pour vivre. L’activité de ces micro-organismes joue un rôle majeure dans le fonctionnement de notre organisme.

Dans le prochain article, nous parlerons des liens établis entre la santé du microbiote et certaines maladies.

 

Emission Le débat de midi du 21/07 sur France Inter : « Le ventre, notre 2ème cerveau »

>> Lien vers le re-play de l’émission

Documentaire disponsible en VOD sur Arte : « Le ventre, notre 2ème cerveau »

arte

>> Lien vers le descriptif du documentaire.

Conseil de lecture « Le charme discret de l’intestin » de Giulia Enders.